mardi 30 décembre 2014

Rêve 14 : La chapelle au coeur de l'orage

Mardi 20 mars 2012


Un orage violent éclate.
Il y a des éclairs, tout proches.
Une pluie forte se met à tomber.
J'escalade à mains nues
un gros rocher très abrupt et très glissant.
C'est difficile mais je parviens jusqu'en haut.
Là, je découvre une petite chapelle.
J'y entre. Dans le choeur,
je vois un homme ailé (ange?),
debout, qui lit un livre.
Près de lui, de chaque côté,
 il y a des soldats ou des gardiens
(ils sont deux ou plus, je ne sais plus).
Ces personnages (y compris l'"ange")
me donnent l'impression d'être "descendus"
des vitraux de la chapelle.
.
Rêve de La Licorne
reçu le 2/11/2002
.
Ce rêve m'a fait une très forte impression car, en plus de son contenu "marquant", il était différent de mes rêves habituels. Les images étaient colorées et très nettes,  beaucoup plus que dans mes autres rêves...cela donnait une impression de "réalité"...


 .


13 commentaires:

  1. Bonjour La Licorne,

    Il n’est pas étonnant que ce rêve t’ait laissé une forte impression. Il semble correspondre à une étape importante de ton cheminement et à une reconnaissance accrue, à un accueil plus fort, de certaines réalités profondes.

    Amezeg

    P.S. Je suis toujours un peu surpris lorsque des gens disent que les images de leurs rêves ne sont pas aussi colorées que les images perçues à l’état de veille. Certaines personnes disent même qu’elles ne rêvent pas en couleur, mais seulement en noir et blanc. Je n’ai jamais remarqué ce genre de différence avec l’apparence de la réalité à l’état de veille dans les rêves qui ont pu m’échoir, même si des nuances de couleur, de son, etc. sont parfois extraordinaires ou vraiment remarquables dans ces rêves (comme cela peut se produire également à l’état de vieille : couchers de soleil, par exemple, tonnerre, ou autres effets remarquables et surprenants.)
    Commentaire n°1 posté par Amezeg le 21/03/2012 à 10h30

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je le vois comme ça aussi...
      C'était à une période où je m'étais penchée plus "régulièrement" sur mes rêves et sur l'inconscient...j'y avais mis une grande énergie...je pense que la "tension" entre le conscient et l'inconscient (orage) était en train de se "résoudre"...qu'un lien (pluie) était en train de s'établir...
      ...pour en revenir aux "images" du rêve, contrairement à toi, j'ai l'impression, en général, d'un certain "flou"(pourtant, dans la vie réelle, j'ai une excellente vue )...or, là, tout était "net" (comme une photo dans laquelle on a poussé la netteté au maximum).

      Réponse de La Licorne le 21/03/2012 à 12h01

      Supprimer
  2. "Adam s'est coupé du divin, mais le divin est et ne peut mourir.
    Adam s'est retranché du Père mais n'a pu "tuer le Père", si ce n'est dans sa conscience.

    Sorti d'Eden, il a perdu connaissance du divin, mais le divin reste serti en lui comme un invisible vitrail dans ses plombs."

    A.de Souzenelle

    Je viens de lire ce passage dans la "symbolique du corps" et j'ai immédiatement pensé à ton rêve. Il y a en ésotérisme deux voies possibles d'initiation: la voie d'en haut et celle d'en bas. De toute évidence celle de ton rêve évoque la première.

    http://spfc441.blogspot.fr/2008/12/i-sagesse-paenne-foi-chrtienne.html

    Peut-être cela correspond-il à une étape d'ouverture dans ta vie?...
    Commentaire n°2 posté par nout le 21/03/2012 à 18h16

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien la citation d'Annick de Souzenelle: on ne se débarrasse pas du divin comme ça...et comme l'avait judicieusement noté Jung sur sa porte : "Invoqué ou pas, Dieu sera présent !"
      Je ne sais pas trop ce que veut dire "initiation d'en haut ou d'en bas"...mais ce rêve correspond en fait à une sorte de "révélation" dans ma vie, que j'ai d'abord vaguement pressentie et qui se confirme et s'affine au fur et à mesure que le temps passe...
      C'est un peu (toutes proportions gardées) mon "Livre Rouge" à moi...;-)
      Mais j'aurais aimé qu'on le regarde aussi d'une façon plus "élargie"...je crois qu'il peut "parler" à d'autres aussi...

      Réponse de La Licorne le 21/03/2012 à 18h47

      Supprimer
  3. Le vitrail peut être vu comme de la matière subtile ou comme de la lumière solidifiée. Un homme ailé avec un livre me fait penser à la connaissance d'une réalité spirituelle. Il serait ton guide vers celle-ci. La chapelle, élevée, serait le lieu de rencontre entre le ciel et la terre, ce qu'est en tout cas le chakra du coeur (= choeur ?) : union de deux triangles, l'un pointant vers le haut, l'autre vers le bas. Toi qui monte, l'ange qui descend , c'est une rencontre. Très beau rêve.

    Concernant les deux gardiens, cet article pourrait t'intéresser : http://timeisnear.over-blog.net/article-le-bureau-de-cg-jung-partie-3-67523163.html
    Commentaire n°3 posté par fox le 21/03/2012 à 19h22

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes pistes très intéressantes et pour le lien, Fox..ça me parle....je n'avais pas pensé au choeur-coeur (pourtant évident !) .
      Et en plus, j'ai mis ce mot dans le titre ! (au départ, j'avais appelé le rêve "L'ange dans la chapelle")
      Réponse de La Licorne le 21/03/2012 à 20h38

      Supprimer
  4. « C'était à une période où je m'étais penchée plus "régulièrement" sur mes rêves et sur l'inconscient...j'y avais mis une grande énergie...je pense que la "tension" entre le conscient et l'inconscient (orage) était en train de se "résoudre"...qu'un lien (pluie) était en train de s'établir... » (La Licorne)
    Quand on se promène avec une belle corne au front, il ne faut pas s’étonner d’attirer la foudre... ;-)

    La chapelle évoque bien le lieu en soi-même où la parole sacrée, divine, est entendue par le fidèle. Pour parvenir à ce lieu intérieur qui se fonde sur une solidité en nous-mêmes semblable à celle d’un roc, il nous faut faire œuvre de persévérance face aux difficultés du chemin.

    Les vitraux d’un édifice religieux sont une sorte de livre de lumière un peu lointain, inscrit entre le ciel, d'une part, et la terre, d'autre part, où se tient le fidèle. C’est comme une parole de lumière présente mais non fixée, une parole un peu flottante, offerte à celui ou à celle qui s’ouvre à elle et veut la recevoir. Les vitraux sont illuminés par la lumière qui vient du ciel dont ils gardent l’empreinte.
    Lorsqu’un pèlerin parvient à la chapelle intérieure, la lumière du ciel (intérieur aussi) se concentre comme celle des éclairs et l’eau de l’enseignement descend abondamment sur lui (les rêves, par exemple). Les images issues du fond (car le ciel intérieur est aussi la profondeur intérieure) prennent plus de réalité pour lui, sont plus colorées, plus vives, c’est à dire plus vivantes pour lui. Ce qui n’était jusque là que représentations encore un peu abstraites, prend corps en lui, les personnages « descendent » des vitraux et la parole de lumière (de conscience) prend davantage corps elle aussi parce qu’elle est plus réellement lue ou prononcée et entendue en lui. Le chœur de la chapelle évoque peut-être l’espace « architectural » le plus approprié à faire résonner la parole lue ou prononcée dans le cœur du fidèle.
    Commentaire n°4 posté par Amezeg le 21/03/2012 à 23h59

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on se promène avec une belle corne au front, il ne faut pas s’étonner d’attirer la foudre...
      :-)))))
      Zut alors, j'avais pas pensé à ça...c'est sans doute parce qu'à l'époque, je n'étais pas encore "Licorne" !!!!
      Merci mille fois de ton interprétation , Amezeg, interprétation qui rejoint en grande partie la mienne...Oui, le roc, je crois, c'est la solidité (intérieure) sur laquelle on peut se "fonder"...inutile de dire qu'il faut déployer quelques efforts pour l'atteindre (escalade périlleuse) !
      Vois-tu, il m'arrive parfois de penser que chaque personne est comme un "vitrail"...un "vitrail" qui a pour vocation de se laisser "traverser" par la lumière d'en haut...chacun serait en fait traversé par la même lumière (divine) mais lui donnerait des "couleurs" particulières selon sa personnalité...Voilà ce qu'évoquent les vitraux pour moi...une transparence.
      Et tu as raison, il y a bien , dans le fait que les personnages "descendent"...l'idée que des "images" (plates et inanimées) prennent "vie"...je rencontre la réalité "vivante" et "concrète" du sacré...ce ne sont plus des mots mais des réalités...bien tangibles...qui "prennent corps"...
      En plus, comme le disait Fox...je rencontre là mon "guide"...mon "ange gardien"...ou en tout cas, "un" guide...un messager qui lit la parole, qui "annonce" ou "révèle" quelque chose...je n'entends pas cette parole mais je sais que c'est très important...et que ça s'adresse à moi (je suis seule dans la chapelle).
      Et puis j'aime vraiment beaucoup l'idée finale : que la parole résonne dans le choeur ...et dans le "coeur"...
      Merci encore.
      Et je tiens à signaler que ce que tu dis s'applique aussi à tout un chacun...



      Réponse de La Licorne le 22/03/2012 à 00h44

      Supprimer
  5. On ne choisit pas son pseudo par hasard...le masque désigne ce qu'il cache. :)
    Commentaire n°5 posté par nout le 22/03/2012 à 09h49

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais...je ne dis pas le contraire...Nout ! :-)
      Réponse de La Licorne le 22/03/2012 à 10h57

      Supprimer
  6. La dernière chose que je voulais partager sur ce rêve, ce sont les sentiments qu'il a suscité en moi.
    Pendant le rêve, je crois que j'étais simplement "impressionnée"...

    Mais ensuite, quand je me suis penchée sur sa signification...plusieurs "synchronicités" m'ont fait comprendre son importance...et là, je vous l'avoue, j'ai eu un moment de "franche panique"...
    Quand le "Sacré" s'approche de vous...ben, je peux vous dire que...ça fait peur !
    Commentaire n°6 posté par La Licorne le 23/03/2012 à 12h15

    RépondreSupprimer
  7. rès grand rêve Licorne !
    en pénétrant dans la chapelle ,j'ai le sentiment que tu pénétrais vraiment au coeur du Soi, ton centre .Les personnages qui viennent des vitraux est une scène tout simplement fabuleuse...des plus numineuses.
    Je ne sais quoi te dire de plus,sinon que c'est une ultime rencontre que tu as faite.

    amitiés nicole
    Commentaire n°7 posté par nicole m le 24/03/2012 à 04h56

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nicole.
      Je pense que ce rêve peut aussi parler à tous... dans le sens où il montre l'"incarnation" du sacré dans nos vies...il ne s'agit pas de vénérer de grands personnages...de regarder tout ça de loin...et de répéter des paroles écrites il y a longtemps...mais de sentir la "présence vivante" du sacré dans nos vies...
      (Dans "Ma vie", biographie de Jung, il y a un passage qui parle de cela : lire le "rêve du théologien", à la fin du chapitre "Activités psychiatriques")


      Réponse de La Licorne le 24/03/2012 à 12h44

      Supprimer