vendredi 29 janvier 2016

Rêves de guérison

Vendredi 29 janvier 2016

Dans la Grèce antique, les gens venaient de partout 
pour recevoir des rêves de guérisons 
grâce au rituel de l'incubation onirique. 
Il s'agissait de dormir dans l'un des nombreux temples 
dédiés à Esculape, dieu de la médecine.

De nos jours, l'incubation en rêve 
se fait dans l'intimité de notre demeure.
Juste avant le sommeil, prenez le temps 
de penser à ce qui vous préoccupe 
et soyez assuré que votre subconscient, 
guidé par la sagesse de l'âme,
vous conseillera et vous informera 
par l'intermédiaire du rêve. 
Ainsi, la solution ou la nouvelle perspective obtenue 
vous permettra de résoudre les conflits 
ou les inquiétudes précédents.


A titre d'exemple de rêve de guérison, voici l'expérience de Simon.

A 17 ans, Simon fait un voyage en France d'une durée de un mois. 
Il y rencontre une jeune Hollandaise, s'attache à elle et en devient amoureux. 
Au retour des quatre plus belles semaines de sa vie, 
il a de la difficulté à décrocher de cette expérience. 
Eloigné de la personne aimée, il est en proie à une immense tristesse 
qui le rend passif et inactif. Un mois plus tard, il fait le rêve suivant :

Je suis dans une salle d'attente située à l'étage supérieur
 de l'ancienne maison de mes grands-parents maternels. 
La salle, sans décoration, contient quelques chaises
 le long des murs blancs sans fenêtre. 
Le plancher est en bois et la pièce éclairée 
par une lumière tamisée.
Je suis assis sur une chaise, 
en compagnie de quelques autres personnes 
auxquelles je ne prête pas attention. 
Sur le mur à gauche, j'aperçois une ouverture, 
un cadre de porte sans porte. 
Je ne peux cependant pas voir de l'autre côté.


Je ressens une tristesse et une énorme lassitude. 
En fait, je suis conscient que cette salle d'attente est réservée 
aux personnes prêtes à mourir. 
Je le suis (dans mon rêve, non dans la réalité). 
Dans ma tête, j'entends une voix qui annonce
 le nom de la prochaine personne. 
L'homme à côté de moi tressaille. 
Il n'ose pas se lever et son hésitation m'exaspère. 
Alors une voix résonne dans ma tête 
et me dit qu'elle sait que je suis prêt
 et que je n'hésiterai pas. Elle m'enjoint donc d'y aller.


Je me lève, traverse l'ouverture, 
descends l'escalier de la maison de mes grands-parents
 et, arrivé aux dernières marches, je m'arrête. 
Sur ma droite, de l'autre côté de la salle, 
un homme est assis sur un divan.
Il a les cheveux longs, 
une petite moustache et une courte barbe.
 Il est tout en lumière et il se dégage de lui 
une aura de chaleur et de sérénité. 
Lorsqu'il me parle, sa bouche ne bouge pas. 
J'entends sa voix dans ma tête, grave et douce,
 pleine de sollicitude et de compassion. 
Elle est très apaisante. 

J'ai conscience de la présence d'autres personnes 
que je ne vois pas.


Toujours par télépathie, il me dit quelque chose comme : 
"Bienvenue parmi nous. N'aie pas peur, 
nous sommes ici pour t'aider, te libérer. 
Nous connaissons ta tristesse et savons que tu es prêt à mourir. 
mais d'abord, viens à mes côtés, nous allons réviser ta vie,
 instant par instant, les bons moments comme les mauvais. "

J'avance donc jusqu'à lui, et nous passons en revue ma vie.
Ensuite, il me fait passer des tests. 
Je ne me souviens pas dans quel but et ne me rappelle que d'un seul.
Je vois mes mains tenant un morceau de cantaloup. 
Tout le reste est nébuleux. 
Il me dit que je dois mordre dans le cantaloup 
et sculpter la Hollande avec mes dents. 
Je m'exécute.


Puis il revient, me donne une gourde bleue,
en me disant que ce n'est pas la mort 
que je suis venu chercher, mais une purification. 
Il me dit que la gourde contient 
toutes les mauvaises choses de ma vie, 
les expériences négatives, tout ce qui fait mal et que, 
pour m'en débarrasser, je dois simplement la vider. 
En la vidant, je vois de l'eau et une pâte blanche sortir.



Dès qu'elle est vide, je sens en moi 
une béatitude incroyable et indescriptible. 
Je me sens serein, calme, léger, au chaud, neuf. 
jamais je n'ai été aussi bien. 
Je revois alors l'homme. Il n'est plus du tout en lumière. 
Il est redevenu normal et il monte un escalier roulant. 
Il me dit que son travail est terminé, 
me souhaite bonne chance et part 
sans rien demander en retour."

Au réveil, Simon sait tout de suite qu'il est libéré du chagrin 
de son retour de voyage. Il se sent bien toute la journée.

Dans ce long rêve, plusieurs aspects de nature spirituelle sont abordés. 
On débute par la préparation à mourir, donc à se transformer, 
à laisser tomber une partie de sa personnalité. 
Ensuite, il y a la rencontre avec l'homme lumineux, 
qui agit comme guide et thérapeute. 
L'expérience de faire le bilan de sa vie est un privilège 
que les personnes sur le point de mourir accomplissent habituellement.

Simon passe aussi des tests symbolisant l'initiation intérieure 
qui amène des changements dans la conscience du rêveur. 
Le cantaloup dans lequel il mord et sculpte la Hollande 
pourrait représenter l'aspect sensuel 
de sa relation avec la jeune Hollandaise 
ou encore sa capacité à mordre de nouveau dans la vie. 
Finalement, la gourde qu'il vide de son contenu 
achève sa guérison jusque dans son corps mental 
indiqué par la couleur bleue de celle-ci.

Après un certain temps d'expérimentation, 
j'ai acquis la certitude du pouvoir de guérison à l'état de rêve 
et j'ai dû même y faire appel en toute urgence. 
Je suis en voyage avec un groupe d'amis 
quand je dois faire face à un chagrin d'amour. 
Ne voulant pas gâcher le reste de mes vacances 
par cette peine inattendue et terriblement douloureuse, 
je fais l'effort de regarder la situation en face 
et d'accepter cette peine causée par ma naïveté. 
Puis, je demande à mon guide intérieur 
de panser les plaies le plus vite possible 
afin de vivre harmonieusement le reste du voyage. 

La nuit suivante, je rêve à l'homme aimé 
et à un personnage bienveillant 
qui m'explique la cause de mon désarroi.

Le lendemain, au réveil, 
mes pensées douloureuses se sont envolées 
pour faire place à un profond sentiment de paix. 
J'accepte, sans ressentir la souffrance de la veille, 
que la personne aimée s'éloigne de moi. 
Preuve que la guérison est bien amorcée, 
je me réjouis même de son nouveau bonheur. 
Quel soulagement !

Un facteur commun de ces rêves inspirants 
est la présence de la lumière
représentée par différents symboles, 
dont le soleil, la clarté éblouissante du jour
les astres, un faisceau lumineux aveuglant, un objet brillant.
cette lumière témoigne de l'omniprésence de l'Esprit.

Il y a aussi la présence du son
représenté par des paroles bienfaisantes 
venant d'une source connue ou inconnue, 
par des musiques célestes aux sonorités élevantes 
ou par les sons de la nature 
qui régénèrent nos forces intérieures.
Il peut s'agir d'un seul et unique mot 
qui résonne sans cesse 
afin d'éveiller une nouvelle aptitude
 ou un potentiel ignoré jusqu'à maintenant.



Une femme de 38 ans, en période de cheminement personnel, 
fait le rêve suivant qui réunit lumière et son :

L'escalier lumineux

"Je marche seule dans un endroit inconnu. 
Cependant, je me sens très bien .
Soudain, devant moi, apparaît un long escalier
dont les marches lumineuses montent 
vers une immense source de lumière.
je regarde intensément cette lumière qui m'attire.
Une voix se fait entendre et elle me dit ceci :
"Ne détourne jamais ton regard de cette lumière."
Je m'éveille avec un sentiment de bien-être profond.

Ces deux éléments, lumière et son, 
manifestations de l'Esprit,
constituent la nourriture de l'âme.
Ils apportent force et vitalité 
pour survivre dans la dimension physique 
et pour bien prendre en main ses responsabilités.
On nourrit tous les jours le corps physique avec des aliments, 
le corps émotionnel avec des sentiments 
et le corps mental avec des connaissances intellectuelles, 
des lectures, des films et des conversations.
Mais qu'avons-nous à offrir au corps spirituel ?

Le rêve est un outil pour lui permettre 
d'accéder à cette nourriture divine :
..
Nicole Gratton
"L'art de rêver"
.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire