lundi 14 août 2017

La dimension inconnue

 Lundi 14 août 2017
 

Comparables aux couleurs des plantes sous-marines,
qui s'intensifient au fur et à mesure
que l'explorateur descend dans les profondeurs,
des mondes toujours plus éblouissants se dévoilent au psychologue,
quand il ose plonger dans les fins fonds de l'âme.
 
Et comme l'esprit humain invente des scaphandres
 pour mieux fouiller les abîmes des océans,
l'âme aussi crée de nouveaux organes, des yeux et des oreilles subtils,
mieux adaptés à ces recherches.
 
C'est le même enthousiasme qui anime psychologue et
-l'attraction irrésistible de l'Inconnu,
dont on sent, on sait, qu'il doit exister.
Et comme l'obscurité vaincue des océans
livre des mondes plus immenses encore qu'on ne le soupçonnait,
ainsi s'élargissent les limites de l'âme humaine.
 

 
 
Le nageur sous-marin découvre des paysages inconnus,
des récifs de corail, des plantes rouge feu, bleu ciel, jaunes et rousses,
des poissons géants ou minuscules
-au psychologue se révèle un monde ignoré,
un monde qu'il ne contient pas, mais dont il est le contenu.
 
Il avait évolué jusque-là dans un aquarium,
mais un jour, la paroi de verre qui le séparait de la vie se brise,
et, enfin, heureux, libéré, il plonge dans les eaux infinies.
.
Ania Teillard
"La dimension inconnue"
.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire