samedi 19 août 2017

Rêves lucides et cinéma

Samedi 19 août 2017
 
 

La maîtrise du rêve lucide constitue le thème central 
de plusieurs films récents dans des registres très différents : 
la comédie romantique avec The Good Night, 
l’interrogation philosophique et existentielle avec Waking Life
ou plus récemment le film à suspense avec Inception.

Certains réalisateurs n’hésitent pas à faire référence au rêve lucide 
comme une source d’inspiration essentielle.

Le film fantastique Le labyrinthe de Pan en est issu directement, 
de même que, dans un tout autre style, la comédie dramatique La Science des Rêves 
ou encore certaines scènes d’Avatar de James Cameron. 
Selon le réalisateur à succès, l’humanité ayant le rêve en partage, 
l’utilisation de l’ambiance des rêves lucides
« créerait une connexion entre les spectateurs au-delà des particularismes ».

Les frères Andy et Larry Wachowsky, réalisateurs de la trilogie Matrix
sont-ils aussi des rêveurs lucides comme le suggèrent certaines sources sur le net ? 
Plusieurs aspects de la matrice semblent inspirés directement du phénomène. 
Toutefois, les grilles d’interprétation du film sont nombreuses, 
à tel point qu’elles ont suscité un livre, 
Matrix Machine Philosophique paru en 2003.

D’autres films ont un sérieux parfum de rêve lucide, 
même si ce n’est pas leur sujet central. 
Citons dans cette catégorie eXistenZ et Ouvre les yeux 
- titre original Abre los ojos - 
dont la version américaine est intitulée Vanilla Sky.

Certains commentateurs critiques notent que l’univers du rêve lucide au cinéma 
est souvent mis en scène dans un contexte futuriste regorgeant de haute technologie, 
alors que l’atteindre, dans sa forme la plus aboutie, 
nécessite tout au plus… un oreiller !
.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire