mercredi 30 août 2017

Voyages intérieurs, rêves entre les mondes

Mercredi 30 août 2017

Toute personne qui rêve est un petit peu "chaman"...

La Licorne



Voyage chamanique : rêve entre les mondes

Qu’est-ce que la réalité ?
La réalité est un vaste mot qui englobe… TOUT. 
Tout ce que l’on peut percevoir et avec quoi 
on peut interagir fait partie de la réalité. 
Que cela soit physique, métaphysique, tangible ou imaginaire, passé ou futur.
Notre réalité, c’est tout ce qui gravite autour de nous, 
au niveau physique, de l’esprit et de l’âme…

Voici un modèle simple de la réalité :
Il y a la réalité dite ordinaire
le monde manifesté, physique,
qui se passe toujours ici et maintenant. 
Le réel consensuel, objectif.
C’est la réalité qui est accédée à l’extérieur de nous.
Elle se présente à nous.

Il y a la réalité non-ordinaire :
les niveaux au delà du physique : 
énergétique, émotionnel, mental et supérieur. 
Elle est intemporelle car elle contient
tous les instants et toutes les échelles: 
de temps, de forme, etc …
C’est le réel personnel, subjectif, le transpersonnel, 
le multidimensionnel, l’imaginaire, le rêve…
Cette réalité est accédée à l’intérieur, c’est nous qui la connectons.

En fait, la réalité dite ordinaire est une réalité 
où vous n’avez pas le choix de ce qui peut être perçu : 
l’instant que vous observez est toujours l’ici et maintenant 
et ce que vous observez est toujours la scène qui se passe autour de vous. 
C’est l’extérieur qui vous impose « la réalité de ce qui est ».
Il s’agit de la réalité matérielle, physique.

La réalité non-ordinaire comprend les autres dimensions, 
celles qui sous-tendent, génèrent et interagissent constamment avec la réalité physique.
C’est une réalité subjective, qui dépend totalement de vous en temps qu’observateur, 
de votre intention, et des filtres que vous avez. 
Ce sont les niveaux éthérés de la réalité 
qui chapeautent la réalité manifestée, si vous préférez. 
Ce sont des réalités d’informations, de potentiels et de possibles. 
On l’appelle aussi la réalité multidimensionnelle, matrice d’information.

Nous accédons à des expressions de la réalité 
qui dépendent du « mode d’observation » utilisé par nous-même : 
nous pouvons observer la réalité d’un point de vue énergétique, émotionnel, mental…
C’est par l’intérieur que vous pouvez accéder à ces niveaux de réalité.
La réalité non-ordinaire est accessible par les états modifiés de conscience. 
Il s’agit des couches de la réalité que l’on connecte
lorsque notre focalisation de conscience se change, 
s’étend et perçoit d’autres niveaux de réalité.

Dans ces niveaux multidimensionnels, il y a plusieurs choses qui changent :
Vous pouvez vous focaliser sur une expression de la réalité que vous voulez : 
vous pouvez observer la réalité d’un point de vue énergétique, émotionnel, mental…
Vous pouvez expérimenter une représentation personnifiée de schémas, 
de ressentis, de structures personnelles, d’aspects de vous, …
Au niveau temporel, vous n’êtes plus limité au présent : 
vous pouvez observer le passé, le futur, et l’imaginaire…
Vous pouvez observer le manifesté, le potentiel, le probable, 
le possible, l’imaginaire, le réel…
Vous pouvez utiliser le système de représentation large : 
des animaux, des symboles, des personnages, des couleurs,
 des ressentis, des scènes, du dialogue, des souvenirs…
Vous pouvez moduler vos observations avec des filtres.

Dans les niveaux de réalités dits non-ordinaires, tout est connecté à tout le reste
Chaque personne est connectée aux autres, et ce, de manière automatique. 
En fait, il y a ce réseau qui connecte tout à tout le reste.
 
Mais aussi pour vous : vous êtes connecté à tout ce qui est vous, 
qui serait vous, ce que vous pourriez être, vos potentiels positifs cachés 
mais aussi vos parts d’ombre occultées.

Comment pouvons-nous expérimenter cette réalité ordinaire ?
Le rêve, au sens large, est une manière de mettre en scène cette réalité, 
d’y accéder mais aussi d’interagir avec.


Voyager dans un rêve

En fait, la vie n’est qu’un rêve.
Notre vie physique est un rêve que nous vivons de manière collective. 
C’est une réalité qui est objective dans le sens où elle est partagée et consensuelle.
La vie dite « réelle » est un rêve qui a une certaine inertie, densité 
et propension à perdurer et s’entretenir elle-même. 
Elle est un certain rêve qui se maintient dans le temps, et qui est solidifié.

Le rêve est une autre façon, spécifique, d’expérimenter la réalité : 
c’est un échange psychique qui se fait avec soi-même.
Notre conscience existe dans un décor, un environnement et avec des personnages 
qui ne sont que temporaires dans leur manifestation. 
L’esprit existe et interagit dans des constructions imaginaires.
Il s’agit d’un terrain d’expression virtuel et temporaire. 
Cela se passe dans notre esprit et n’a pas de qualité manifestée à proprement parler.

Le rêve est ce que l’on vit lorsque l’on dort, 
ou alors lorsque l’on divague dans notre esprit, 
ou encore en « rêve éveillé », en hypnose, en transe et bien d’autres…
Certes, il n’est pas réel en temps que tel, mais les informations qu’on y trouve 
ont souvent un lien direct et pertinent avec la réalité dite ordinaire. 
Encore faut-il savoir les décoder.

Il s’agit d’un voyage psychique : c’est l’esprit qui existe dans ses propres structures. 
Il utilise un système de représentation dit « imaginaire » pour représenter certaines informations, 
ou alors créer des interactions de la conscience dans son monde à elle.
Est-il possible de penser que ce que l’on vit en rêve est pure imagination décorrélée de la réalité ? 
Que cela n’a aucun lien utile avec notre vie ?
La création est bien trop intelligente pour avoir créée quelque chose d’inutile. 
Tout est tellement connecté qu’il ne peut qu’en être autrement. 
Il est fort à penser qu’au contraire, 
le rêve est une forme très profonde d’existence de la conscience.

Lorsque vous rêvez, vous êtes tellement persuadés qu’il s’agit de la réalité 
que vous ne le remettez jamais en question. 
A vos yeux, c’est totalement réel, lorsque vous le vivez. N’est-ce pas ?  
C’est parce qu’au niveau de l’esprit, 
c’est bel et bien aussi réel que ce que la réalité du monde physique.

Ce n’est simplement pas le même niveau d’expérience. 
C’est un autre niveau d’expression.
Il est clair que le rêve fonctionne différemment de la réalité physique dans le sens 
où il s’agit d’un système d’existence différent
la réalité de la situation n’est pas à prendre au premier degré, 
mais plutôt en terme de métaphores, de ressenti, 
de lien de cause à effet, d’effet miroir, d’émotions…
Le rêve est un théâtre émotionnel, de notre personnalité, de nos schémas inconscients, 
de nos aspects occultés, de notre lumière, de nos désirs et nos frustrations…

On dit souvent que tout ce qui est dans le rêve est le rêveur : 
dans le sens où tout ce que le rêveur peut expérimenter dans son rêve n’est qu’un miroir
à un niveau ou un autre, de sa propre existence 
et de ses propres générateurs de constructions psychiques : sa personnalité.

C’est comme si le rêve était un simulateur de réalité : 
un théâtre imaginaire, volatile et temporaire 
où la conscience s’exprime, s’observe, expérimente, crée, intègre, connecte… 
De manière volatile certes, mais l’impact et les conséquences 
peuvent être profondément positifs sur notre évolution.



Le rêve est le théâtre de l’expression de notre être multidimensionnel, 
qui n’est pas soumis aux mêmes règles que la réalité physique. 
La réactivité et l’évolution du rêve peut être très rapide. 
Le pouvoir de l’intention y est fulgurant.
C’est parce que les lois n’y sont pas les mêmes :
 l’intention a des résultats qui peuvent être immédiats, 
on peut se téléporter d’une scène à une autre, 
on peut connecter des états émotionnels très profonds, 
on peut vivre des choses intenses.
Les règles d’existence de la conscience y sont plus légères et moins contraignantes, 
et donc il est possible de jouir d’une grande liberté.

Un rêve n’est finalement qu’une certaine bulle de réalité 
que l’on expérimente avec notre conscience.
 C’est une mise en scène d’informations de notre conscience, à des niveaux 
pouvant totalement varier en fonction de la personne et du niveau de conscience.
Ces rêves peuvent nous nous apporter des informations, nous soigner,
 nous permettre de nous découvrir, de nous connaître, d’apprendre. 
C’est un terrain spécifique d’évolution qu’il est totalement possible d’apprendre à maîtriser 
pour son évolution et son bien-être.

Nous pouvons générer nos propres rêves, et nous en nourrir. 
Comme si vous étiez le réalisateur d’un film 
dont le contenu et l’apprentissage était de votre choix, 
et que cette réalisation ne nécessitait qu’une intention.
C’est exactement ce que l’on fait dans un voyage chamanique !



Le voyage chamanique : un rêve éveillé

Le voyage chamanique est un rêve que l’on vit en conscience
et qui se déroule devant l’observateur qui y participe activement. 
C’est la conscience qui navigue et expérimente dans une réalité psychique personnelle.
Pour les peuples ancestraux, le rêve est une réalité aussi essentielle 
que la réalité physique que l’on vit éveillée. 
Sa seule différence est qu’elle n’est pas régie 
par les mêmes lois et restrictions que la réalité ordinaire.
Derrière les trois dimensions de la réalité matérielle se trouvent une infinité d’autres réalités 
auxquelles nous pouvons avoir accès.

Depuis très longtemps, les chamanes ont développé un accès direct, intuitif et visionnaire 
à ces autres réalités et aux informations qu’elles contiennent.
Le voyage chamanique rend possible l’accès à ces réalités étendues.
Cette pratique s’appelle aussi voyage de conscience, voyage de l’âme, 
voyage multidimensionnel, voyage intérieur, rêve éveillé, projection de conscience…

Un voyage chamanique est un rêve que vous vivez avec votre conscience.
Il s’agit de faire basculer sa conscience dans un état étendu
 lui permettant de capter les niveaux non-ordinaires de la réalité.
Ensuite vous posez une certaine intention, ce qui va générer un rêve particulier. 
C’est comme si l’intention seule suffisait à générer une bulle de réalité contenant ce rêve. 
Votre esprit s’occupe de tout, faites lui confiance : inutile de savoir ce qui est dans le rêve, 
c’est justement la surprise !

Ensuite, vous vous immergez dans ce rêve, qui devient alors un rêve interactif
vous êtes observateur mais aussi acteur. 
C’est à dire que le rêve est une aventure qui se crée avec vous. 
Vous pourrez y trouver des énigmes, des questions, des réponses, 
des esprits qui vous aident, rencontrer des parties de vous, des archétypes…
Ce rêve que vous vivez dépendra de l’intention initiale que vous posez, 
mais aussi de votre capacité à interagir avec.

C’est aussi votre intention qui vous permettra de faire évoluer ce rêve.
Il peut avoir un début et un aboutissement, si vous y trouvez ce que vous cherchez.
L’intérêt de ce genre de voyage intérieur est :
Vous VOUS mettez en scène : 
Vous allez rencontrer des parties de vous, 
des archétypes de votre personnalité, des problèmes, des ressources.
En quelque sorte, vous allez vivre un rêve où votre réalité personnelle 
devient extérieure et personnifiée à travers le rêve. 

Par exemple, vous pourrez rencontrer un personnage
 qui représente une de vos blessures, 
ou alors une de vos parts occultées, ou alors une de vos parts de lumière. 
Il est possible de vivre une situation
qui est une métaphore de quelque chose d’important 
que vous devriez remettre en question. 
Vous pourrez rencontrer des parties de vous qui représentent votre passé,
 votre futur, vos problèmes, vos solutions. 
Cela peut aussi être d’autres formes de conscience,
et non seulement des personnages.
Vous pourrez interagir avec toutes ces consciences.
L’intérêt est de mieux vous connaître vous-même, d’évoluer, 
d’obtenir des informations pour votre évolution, 
de vous guérir, de déployer votre conscience.

Vous vous permettez d’interagir avec des couches de votre être et de votre personnalité.
Le rêve est interactif, et la manière dont il se déroule dépend de vous. 
Il vous propose d’intégrer et de provoquer des changements positifs dans votre être.
Il a été prouvé scientifiquement que le cerveau et la conscience ne font pas la différence 
entre l’imaginaire et le réel : imaginer faire une chose ou vraiment faire la chose 
cause les mêmes changements biologiques et neuronaux dans la structure de l’être humain.

C’est pourquoi le rêve éveillé est une manière d’aller vous-même
 interagir avec votre structure intérieure. 
Vous vous rencontrez, vous interagissez, 
vous évoluez avec vous-même 
de façon à créer des changements en vous… 
N’est-ce pas génial ?

Les possibilités sont infinies et ne sont justement limités que par… 
votre imagination.


Vous mettez en jeu des ressources puissantes : 
votre âme, vos esprits alliés, vos guides spirituels…
A travers ces rêves chamaniques, 
vous expérimentez votre réalité subjective et personnelle. 
 
A celle-ci s’ajoutent des puissances et forces extérieures.
Un chamane travaille souvent avec des esprits dits alliés
esprits d’animaux, consciences évoluées, guides spirituels 
qui nous accompagnent et nous aident. 
Ces consciences ont la capacité de nous enseigner,
de nous guider, de nous guérir,
 de nous montrer certaines choses…
Ce sont des forces qui peuvent être vues comme supérieures à nous 
dans leur sagesse et niveau d’évolution.
Elles peuvent nous montrer la voie : 
ce sont des consciences évoluées
qui ne sont pas soumises aux contraintes de la matière 
ni aux problématiques de pouvoir.
 
Il est vrai que rien n’est réellement supérieur à nous 
dans le sens où notre âme contient cette force en potentiel, 
cependant, à un état d’évolution donné, 
il existe bel et bien des êtres qui sont capables de nous montrer la voie. 
Il s’agit de se laisser inspirer et enseigner par ces êtres là.

Capter les niveaux non-ordinaires de la réalité est plus facile qu’il n’y paraît. 
Cela ne nécessite pas forcément d’états modifiés de conscience profonds. 
Non, ces expériences sont accessibles facilement, 
moyennant un petit travail d’attention et de concentration.
Un exemple ?
Combien avez-vous de fenêtres chez vous ? 
Fermez les yeux, et répondez à cette question !
[…]
Alors ?
Vous avez sûrement fermé les yeux, et projeté votre conscience 
dans votre habitat pour y compter les fenêtres…
Votre habitat n’avait rien de réel, il n’était pas sous vos yeux, n’est-ce pas ?
Pourtant vous avez navigué dedans, dans votre esprit.
Et bien vous avez fait une sorte de voyage intérieur
Certes, dans votre mémoire. 
Mais qu’importe, il s’agissait d’un voyage intérieur quand même !
Facile, n’est-ce pas ?
Et bien se projeter dans un voyage chamanique est tout aussi facile.


Les projections astrales, sorties hors du corps, rêves lucides, 
et autres phénomènes lucides de conscience 
en état de sommeil sont un mode d’expression spécifique du voyage intérieur. 
Dans ces expériences là, la personne est endormie
 et donc sa conscience est immergée à 100% dans la réalité non-ordinaire. 
Dans le sommeil la conscience ordinaire (le corps, la vie physique) 
est totalement défocalisée 
et la conscience rejoint et investit la réalité étendue du non-ordinaire.

Cela n’est pas nécessaire d’être endormi 
pour vivre un voyage chamanique, bien au contraire.
Ceux qui tentent à tout prix d’accéder à la réalité non-ordinaire 
en apprenant le voyage astral ou le rêve lucide choisissent la manière « tout ou rien ».
 Il en existe une autre, plus progressive : apprendre le voyage éveillé.

En développant la capacité à transférer partiellement votre conscience 
dans les niveaux non-ordinaires, vous pouvez alors vivre le rêve éveillé 
d’une manière partiellement immergée: 
une partie de votre conscience est toujours là, ici, dans votre corps, 
mais une autre est dans le rêve, et vous vous focalisez sur celle-là. 
Vous pouvez alors y naviguer, y apprendre, 
y provoquer des changements et transformations profonds…

L’apprentissage de la transe, de la relaxation, de la méditation, 
du calme mental, de la détente et du lâcher-prise font partie des pratiques 
qui permettent de travailler la souplesse et l’étendue de la conscience 
on apprend à entrer en expansion de conscience, à maîtriser notre intention, 
notre attention, notre focalisation, notre concentration 
et à tourner nos sens vers l’intérieur.
.
Article ICI
.
 
.
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire