dimanche 2 août 2015

Symbolisme des gouffres, grottes et cavernes

Dimanche 2 août 2015


Le gouffre : 
Le mot "gouffre" vient du grec "kolpos" ou "pli" 
confondu jusqu'au XIIe siècle avec le terme "golfe". 
Le gouffre serait donc à la terre ce que le golfe, la baie 
est à la mer, c'est-à-dire, symboliquement, 
une ouverture sur le sein maternel de l'inconscient collectif.
.
Jacques de La Rocheterie
"La symbologie des rêves" 
(La nature)
.




Antre, aven, caverne, cavité, crypte, 
gouffre, trou, tunnel, cache, tanière, creux, terrier…
tous ces termes induisent l'impression d'un certain mystère, 
l'idée de caches, de trésors…. 
Cette notion de « cacher » est à relier
aux mythes liant les grottes et l'histoire : 
repaires de brigands, de contrebandiers, caverne d'Ali baba,
 parcours initiatique et mystérieux, 
monstres maléfiques ou non, qui gardent un trésor.

Grotte :
mot datant de 1537 de l'italien grotta issu du latin crypta
lui-même dérivé du grec krupté, souterrain
Ce mot a remplacé l'ancien français croute qui signifiait la même chose.

vient directement du latin caverna et cavus qui signifie creux.




Mais surtout,  les cavernes et les grottes sont 
les plus anciens lieux de culte de l'humanité
(Lascaux, Chauvet). 
Ce sont des lieux sacrés, les premiers temples, 
et des lieux d'initiation
Ce sont des lieux mythiques qui ont donné naissance 
à des histoires imaginaires et extraordinaires 
qui permettent d'apprendre sur les Hommes et le sens de la vie, 
et qui ont une valeur universelle.



1) l’élévation de l'âme vers les dieux 
ou au contraire la descente aux enfers  
Son toit arrondi représente la voûte du ciel. 
Jésus est inhumé dans un tombeau creusé dans la roche. 
Elle est la porte du royaume des ténèbres et des esprits, 
l’entrée du royaume des morts.
 
Chez les Egyptiens ou les Grecs,
on aborde le royaume des morts par une grotte 
qui mène au fleuve souterrain des enfers
sur lequel on navigue en bateau.



2) Elle est parfois perçue comme le centre du Monde :  
lorsque la stalactite rejoint la stalagmite,
elles forment alors le Pilier du monde, 
celui  qui relie le ciel et la terre.
Elle devient un lieu où se concentre l’énergie vitale
venue des profondeurs de la terre. 
Elle est aussi souvent associée à la montagne.

3) Dans la mythologie européenne,
elle est souvent l’antre d’un monstre
cyclope de l’Odyssée, un dragon,  gnome ou monstre 
qui garde un trésor sacré (légende de Siegfried par exemple).


4) En psychanalyse, elle est interprétée 
comme un symbole féminin, utérin, maternel : 
(voir Michel Tournier, Robinson ou la vie sauvage).
Elle devient l’entrée du labyrinthe maternel
de nos pensées et de notre inconscient
Se réfugier dans une grotte signifie alors le retour au stade fœtal. 
C’est la Terre-mère (Gé) en opposition au Ciel-père (Zeus). 
C’est pourquoi la grotte est utilisée dans les rites initiatiques 
qui accompagnent la naissance
ou le passage de l’adolescence à l’âge adulte.

En tant que symbole maternel, la grotte est souvent 
le lieu de naissance de dieux ou de héros (Jésus, Mithra) , 
ou bien encore de vierges (Notre Dame de Lourdes). 
La naissance de l’enfant dieu est alors 
le symbole de la Lumière qui surgit des ténèbres et de l’ignorance. 
C’est pourquoi Mahomet eut ses premières révélations 
dans la Grotte du Mont Hira.


5) La grotte est le lieu de vie des chamans 
et autres sorciers (La Pythie à Delphes) : 
ils sont ainsi en communication étroite entre les vivants et les morts, 
entre les dieux et les hommes, ce qu’illustrent les peintures rupestres.
.
Article complet ici
.
Dans un rêve, se trouver à l'intérieur de la caverne
a généralement moins d'importance que ce qu'on y fait.
Car la caverne elle-même représente un lieu archaïque,
 très ancien, symbolique, donc, de notre lointain passé,
un endroit où il peut et doit se produire quelque chose
de neuf, de nouveau, d'inédit, d'imprévu.
 
En effet, dans nos songes particulièrement,
la caverne est souvent en analogie
avec le ventre maternel, la gestation,
 tout ce qui précède une naissance.
.
Didier Colin
"Dictionnaire des symboles, 
des mythes et des légendes"
.


Beaucoup d'initiations et de mystères antiques 
se célébraient dans les grottes : 
cultes de Démeter, d'Hécate, de Mithra, d'Attis, 
des premiers chrétiens dans les catacombes, etc, 
et Cybèle (appelée également Rhéa) signifie,
étymologiquement, "déesse des cavernes".

De nombreuses églises consacrées à Notre-Dame 
(assimilée peu à peu à la Grande déesse Mère 
qui n'existe pas dans les religions judéo-chrétiennes) ont été, 
à l'origine du christianisme,
édifiées à l'emplacement d'anciens temples d'Isis 
qui possédaient des cryptes où l'on procédait aux initiations : 
Chartres, Paris, Metz, Saragosse, etc.
.
Jacques de La Rocheterie
"La symbologie des rêves"
(La nature)


P-S :  De toutes les grottes "lieux de culte",
l'une des plus célèbres de nos jours est bien sûr...
la grotte de Lourdes.
Comme c'est très souvent le cas,
elle est totalement associée à l'élément eau.
(et à la guérison)
.



4 commentaires:

  1. Merci pour ces informations précieuses sur les grottes et l'eau, elles m,éclairent sur les sens possibles de certains de mes rêves . La grotte surtout comme lieu initiatique, et l'eau comme force et souplesse adaptative.

    amicalement nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que l'on rencontre souvent ces symboles dans les rêves...
      Une fois, j'ai rêvé que j'arrivais dans une immense grotte, très haute de plafond...et je savais que c'était une sorte de "cathédrale"... :-)

      Supprimer
  2. An impressive share! I have just forwarded this onto a colleague who had
    been conducting a little homework on this. And he actually bought me lunch simply because I found it for him...
    lol. So let me reword this.... Thanks for the meal!!
    But yeah, thanx for spending the time to discuss this topic here on your internet site.

    RépondreSupprimer