lundi 8 janvier 2018

Etapes du processus d'individuation

Lundi 8 janvier 2018


Devenir un individu libre et relié selon Jung


"L'individuation est le processus psychologique qui fait d'un être humain
un individu, une personnalité unique, indivisible, un homme total"

C. G. Jung  
 
 
 
1. La phase d’accommodation.
Elle correspond à l’enfance et aux premiers temps de notre vie d’adulte,
lorsque nous apprenons à obtenir une sécurité affective
 en réglant nos comportements en fonction de ce qui est attendu de nous.
Cette tendance nous conduit à adopter un personnage
qui ne reflète pas la totalité de notre être.
 
2. La prise de conscience.
Avec l’âge, ce personnage commence à nous étouffer.
Nous avons le sentiment de nous être perdus en route,
parfois d’avoir été bernés, ou encore d’être un imposteur.
Ce que Carl Gustav Jung appelle notre « ombre »
– ce qui sommeille en nous et que nous n’avons pas encore choisi d’être –
se rappelle par vagues de nostalgie. 
 
3. Le face-à-face.
C’est le temps du doute.
Nous commençons à réévaluer les fondements de notre existence,
jusqu’à remettre tout en question.
Nous vivons une tristesse qui s’apparente à un deuil :
nous croyons pleurer notre jeunesse,
nous pleurons le personnage que nous avons été.
 Celui-ci se fissure et laisse émerger le refoulé,
dans ses aspects positifs et négatifs.
La colère, les dérapages sont au rendez-vous.
 
4. Le début de l’intégration.
L’incertitude et la confusion perdent du terrain.
Les ajustements progressifs vont dans le sens d’une plus grande cohérence.
 La quête d’approbation a cédé le pas au désir de ne plus se trahir.
C’est le moment où nous pouvons choisir de réorganiser nos priorités,
trouver le moyen d’exprimer nos potentiels.
Ces transformations positives s’accompagnent de heurts relationnels.
 
5. L’individuation.
C’est, dans l’idéal, le moment où l’on devient un individu complet,
doté d’une meilleure connaissance de soi.
 Nous accueillons avec plus de souplesse nos qualités et nos défauts,
nos désirs contradictoires, nos conflits intérieurs.
Et accédons à l’intégrité : la capacité à nous voir tels que nous sommes
en tant qu’individus, mais aussi membres de la communauté humaine,
 reliés au vivant et à l’ensemble de l’univers.
 
.



 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire